• Nouveau

Pierre Moreau entre Paray-le-Monial et le Brésil (1621-1661)

10,00 €
TTC Expédition les mardis, livraison sous 2-3 jours.

Histoire d’un citoyen du monde républicain, anticolonialiste et antiesclavagiste.

Les bénéfices de la vente du livre iront à la section LDH de Paray-le-Monial.

Quantité
Derniers articles en stock

Le récit du voyage de Pierre Moreau au Brésil est l’un de ces ouvrages surprenants pour le lecteur qui prendrait au pied de la lettre son titre et ses intentions présentées dans l’épître, à savoir le récit des « calamités et misères » afférentes aux dernières guerres coloniales du Brésil. Dès les premières pages en effet, il désoriente par la distanciation qu’il prend par rapport aux adversaires, Portugais et Hollandais et par sa condamnation implacable de la guerre ; il surprend par sa modération à l’égard des autochtones cannibales et par son empathie pour les esclaves dont il dénonce vigoureusement les mauvais traitements infligés par des colons âpres au gain ; il étonne par son moralisme intransigeant à l’égard de tous les profiteurs, traitres et fauteurs de troubles ; enfin, il sidère lorsqu’il condamne la colonisation au nom du droit, promeut un Eldorado brésilien républicain avec la liberté de conscience à la clé, l’éducation pour tous, la terre partagée et le bonheur pour finalité. Autrement dit, ce livre est celui d’un citoyen du monde habité par la conviction que l’utopie d’Erasme, la concorde entre les peuples, peut se réaliser et que le Brésil fut, à ses yeux, le pays le plus prometteur à cet égard. Ainsi ce récit de voyage est-il unique en son genre par une vision radicalement novatrice et subversive de l’homme et de la société qui fait de son auteur un éclaireur digne des premières Lumières.

Professeur d’Histoire, Germaine Lemétayer a publié en 2016 une thèse de doctorat soutenue en 2009 à l’Université de Clermont-Ferrand, sous la direction de Monsieur Bernard Dompnier. Elle s’intitule « Les protestants de Paray-le-Monial de la cohabitation à la diaspora (1598-1750) ». L’auteure a aussi pris l’initiative de fonder en 2014, à Paray-le-Monial, une section de la Ligue des droits de l’homme qui défend, entre autres, la mémoire de Pierre Moreau comme précurseur des droits de l‘homme, anticolonialiste et antiesclavagiste.

LVMOREAU