• Prix réduit

L'Etat des droits de l'Homme en France 2011 : La République défigurée

12,00 €
6,00 € Économisez 50%
TTC Expédition les mardis, livraison sous 2-3 jours.

L'été 2010 a marqué un tournant dans le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Lien martelé entre immigration et insécurité, remise en cause des naturalisations de « Français d'origine étrangère », présomption de délinquance pour les jeunes nés en France de parents étrangers, etc. Cette avalanche salit l'image de la France et défigure la République. Il s’agit là d’une récupération de l'électorat d'extrême droite mais aussi d’une diversion face au rejet d’une politique ouvertement favorable aux plus hauts revenus en pleine crise sociale.

Quantité
En stock

  • Si vous êtes une section, identifiez-vous en haut à droite avec le bouton "Connexion" afin d'afficher le tarif préférentiel auquel vous avez le droit (pour certains produits uniquement). Si vous êtes une section, identifiez-vous en haut à droite avec le bouton "Connexion" afin d'afficher le tarif préférentiel auquel vous avez le droit (pour certains produits uniquement).
  • Les commandes sont expédiées 1 fois par semaine, tous les mardis. Les commandes reçues avant le mardi 9h sont expédiées le jour même. Au delà, elles sont expédiées le mardi suivant. Les commandes sont expédiées 1 fois par semaine, tous les mardis. Les commandes reçues avant le mardi 9h sont expédiées le jour même. Au delà, elles sont expédiées le mardi suivant.
  • Si vous êtes une section et que vous n'avez encore de compte boutique, contactez-nous. Si vous êtes une section et que vous n'avez encore de compte boutique, contactez-nous.
L'été 2010 a marqué un tournant dans le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Lien martelé entre immigration et insécurité, remise en cause des naturalisations de « Français d'origine étrangère », présomption de délinquance pour les jeunes nés en France de parents étrangers, etc. Cette avalanche salit l'image de la France et défigure la République. Il s’agit là d’une récupération de l'électorat d'extrême droite mais aussi d’une diversion face au rejet d’une politique ouvertement favorable aux plus hauts revenus en pleine crise sociale.

La LDH s'interroge dans ce livre sur ce qui est précisément défiguré, et qui fait de la République bien plus qu'une simple étiquette constitutionnelle. Elle dénonce la dérive vers une véritable xénophobie d'État, de lois antiétrangers en chasse aux sans-papiers. Elle pointe l'ethnicisation croissante du politique, le président de la République lui-même rendant des groupes ethniques responsables de l'insécurité qu'il met en scène. Elle situe ces provocations dangereuses dans un contexte de fragmentation sociale et d'accroissement des inégalités assumés, voire encouragés. Elle caractérise enfin l'exacerbation d'un système monarchique ne laissant de place ni à des débats politiques réellement contradictoires ni à la séparation des pouvoirs.

Pour la LDH, il y a donc urgence à reconstruire la République « laïque, démocratique et sociale » que proclame toujours l'article 1er de la Constitution.



Jean-Pierre Dubois, président de la LDH





► Qu'est-ce que la République? » Jean-Pierre Dubois

► La Ve République, une monocratie populiste » Dominique Rousseau

► La persistance des inégalités » Françoise Dumont et Dominique Guibert

► La fragmentation sociale » Robert Castel

► L'ethnicisation du politique » Malik Salemkour

► La xénophobie d'Etat » Michel Tubiana

► Chronologie 2010 » Gilles Manceron et François Nadiras





La Découverte - Col. « Sur le vif »

Ouvrage (13 cm x 20 cm, 126 pages)

ETAT 2011