• Nouveau

Matériaux : La Ligue des droits de l’Homme après 1945

4,00 €
TTC

Matériaux pour l'histoire de notre temps

Numéro 137-138. 2e semestre 2020

Article vendu à 4 euros l’unité.

Ce livre qui n'est pas en stock à la boutique LDH peut être commandé chez un libraire indépendant près de chez vous :

Commander

Matériaux pour l'histoire de notre temps

Numéro 137-138. 2e semestre 2020

Ce numéro comporte deux dossiers sur les droits, l'un sur les minorités en Europe, dirigé par Ewa Tartakowsky et Emmanuel Naquet, l'autre sur la LDH dirigé par Gilles Candar et Emmanuel Naquet : il s'agit de la publication des actes du colloque « La Ligue des droits de l'Homme depuis la Seconde Guerre mondiale. Penser et agir pour les droits de l'homme », organisé par La contemporaine en décembre 2018.

A travers plusieurs études de cas, le premier dossier, coordonné par Ewa Tartakowsky et Emmanuel Naquet, montre comment l’universalisme juridique compose avec la reconnaissance des droits spécifiques des groupes minoritaires, nationaux, ethniques ou religieux, tantôt persécutés, tantôt privés ou dotés d’États et de territoires propres. Réunissant des approches sociologiques, historiques et juridiques, ce dossier permet aussi de comprendre la façon dont des groupes minoritaires vivent, subissent ou revendiquent leurs particularismes, les constructions juridiques qui s’ensuivent, les rapports enfin que les sociétés entretiennent avec leurs « minorités » migrantes et autres « minorités visibles ».

Dans le second dossier, coordonné par Gilles Candar et Emmanuel Naquet, sont publiées certaines des communications du colloque La Ligue des droits de l’Homme depuis la Seconde Guerre mondiale. Penser et agir pour les droits de l’homme, organisé par La contemporaine en décembre 2018. Après 1945, l’association est moins un centre de gravité comme au temps du Front populaire qu’un lieu voire un carrefour de circulations ; moins un contrepouvoir qu’une vigie, attentive aux abus et privations de libertés dans les institutions républicaines : l’armée et la police sont l’objet de deux articles. Quelles évolutions a connu la Ligue, notamment en matière de culture politique ? Quels rapports entretient-elle avec des mouvements proches comme la FIDH, SOS-Racisme, Amnesty international ? Comment fédère-t-elle quand il y a non-mobilisation ou démobilisation ? Ces questions affleurent dans les prises de position de la Ligue sur les Antilles, la Palestine ou encore le Chili, traitées dans ce dossier.

Dans la rubrique VARIA on trouvera notamment l’article tiré de l’un des mémoires de master récompensé en 2020 par le Prix des mondes contemporains, décerné par l’association des Amis de La contemporaine. L’article Jacques Delors et les États-Unis : la politique américaine active d’un président de la Commission européenne (1989-1995) est signé Julien Barbaroux.

Dans ce second dossier, coordonné par Gilles Candar et Emmanuel Naquet, sont publiées certaines des communications du colloque La Ligue des droits de l’Homme depuis la Seconde Guerre mondiale. Penser et agir pour les droits de l’homme, organisé par La contemporaine en décembre 2018. Après 1945, l’association est moins un centre de gravité comme au temps du Front populaire qu’un lieu voire un carrefour de circulations ; moins un contrepouvoir qu’une vigie, attentive aux abus et privations de libertés dans les institutions républicaines : l’armée et la police sont l’objet de deux articles. Quelles évolutions a connu la Ligue, notamment en matière de culture politique ? Quels rapports entretient-elle avec des mouvements proches comme la FIDH, SOS-Racisme, Amnesty international ? Comment fédère-t-elle quand il y a non-mobilisation ou démobilisation ? Ces questions affleurent dans les prises de position de la Ligue sur les Antilles, la Palestine ou encore le Chili, traitées dans ce dossier.

Auteurs:

Introduction de Gilles Candar et Emmanuel Naquet.

« La Ligue des droits de l’Homme après 1940. Repères chronologiques et questions historiographiques » de Gilles Manceron.

« Renouveler l’histoire de la Ligue "à la marge" : l’exemple de la place des Antilles sous la présidence de Daniel Mayer » de Monique Milia Marie Luce.

« Défendre les libertés publiques au sein des armées : la Ligue des droits de l’Homme et le comité droits et libertés dans l’institution militaire » de Maxime Launay.

« La Ligue des droits de l’homme face aux violences policières » d'Anthony Pregnolato.

« La Ligue des droits de l’Homme et la défense de la cause palestinienne (années 1960-années 1980) » de Thomas Maineult.

« La Ligue des droits de l’Homme et la solidarité avec le Chili après 1973 : au défi de la concurrence internationale » de Caroline Moine.

« Au service de l’Histoire. Tensions critiques à propos de l’historiographie de la Ligue des droits de l’homme » d'Emmanuel Naquet.

MATE137